Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

366/366
100/366
30/366
116/366
86/366
113/366
82/366
61/366
23/366
28/366
25/366
91/366

Déclaration commune des organisations syndicales CGT, SUD, FO, CFDT, CGC/UNSA, CFTC de La Poste

Publié le 20 mars 2012   dans   Actualités  

Les organisations syndicales CGT, SUD, FO, CFDT, CGC/UNSA et CFTC appellent les postiers(ères) à se mobiliser pour gagner des avancées sociales à la hauteur des besoins, pour préserver leur santé, pour le mieux vivre et le mieux être au travail.

Après avoir reçu, la semaine dernière, les organisations syndicales de la Poste dans le cadre d’un « cycle d’écoute et de dialogue sur la santé et le bien être au travail », Jean-Paul Bailly a fait hier quatre annonces :
- un grand dialogue au niveau national et local concernant la vie au travail,
- des négociations pour des mesures concrètes d’ici le 30 avril,
- le report de 6 mois de l’actionnariat salarié,
- la nomination d’une médiatrice nationale de la vie au travail ....
Il a également indiqué qu’il pourrait y avoir des « ajustements » dans les réorganisations, que certains projets pourraient « trouver un calendrier plus détendu » sans toutefois envisager l’arrêt ou le gel de celles-ci comme l’ont demandé unanimement les organisations syndicales et ce dans tous les métiers.
Les Fédérations CGT, SUD, FO, CFDT, CGC/UNSA et CFTC considèrent que ces annonces sont encore très loin de ce qu’il faudrait pour répondre aux situations difficiles que vivent les postières et les postiers.
Il est plus que temps que la direction de la Poste accepte d’ouvrir les yeux sur la situation réelle des postiers (ères).
L’amélioration des conditions de vie et de travail des postiers et du service public postal, passe avant tout par l’arrêt ou le gel des restructurations, des réorganisations, de la destruction de l’emploi qui ne visent que la rentabilité. Cela permettrait d’engager les négociations avec plus de sérénité.
Les bons résultats de la Poste doivent au contraire servir à la satisfaction des revendications, pour améliorer le quotidien et le mieux vivre au travail pour tous les postiers tels les salaires, le développement de l’emploi.
La gravité de la situation sociale aujourd’hui à la Poste exige bien autre chose qu’une simple écoute, c’est pourquoi les Fédérations CGT, SUD, FO, CFDT, CGC/UNSA et CFTC demandent l’ouverture de véritables négociations nationales sur l’organisation, les conditions, le contenu et la finalité du travail à la Poste.
La direction doit répondre à son obligation de résultats quant à la préservation de la santé de ses salariés et instaurer de véritables relations sociales à la Poste à contrario de cette désinvolture et cet autoritarisme affiché régulièrement à l’encontre des personnels et des représentants syndicaux.
Le simple report de six mois du déploiement de l’actionnariat salarié alors que toutes les organisations syndicales ont rejeté ce projet en est l’illustration.
Cela a une nouvelle fois été le cas lundi matin ou toutes les organisations syndicales présentes au siège de la Poste ont demandé à être reçues afin d’avoir connaissance des annonces qu’allait faire Jean-Paul Bailly à la presse, ce qui leur a été refusé, la Poste en restant à une simple information téléphonique aux secrétaires généraux des fédérations.
Cette attitude entre bien en résonance avec la volonté manifestée par certain, de considérer les syndicats comme des obstacles à la bonne marche de la société.
Les organisations syndicales CGT, SUD, FO, CFDT, CGC/UNSA et CFTC invitent les postiers(ères) à se mobiliser et ainsi soutenir l’action des organisations syndicales pour gagner des avancées sociales à la hauteur des besoins, pour préserver leur santé, pour le mieux vivre et le mieux être au travail.

<script type="text/javascript">var addthis_config = {"data_track_clickback":true};</script> <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#pubid=ra-4e2d75c92ac14db1"></script>

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site