Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

447/447
100/447
30/447
131/447
135/447
113/447
82/447
68/447
24/447
32/447
29/447
94/447

Retraite : le projet CGT contre le projet patronal et gouvernemental

Publié le 13 janvier 2020   dans   Actualités  

L’âge pivot est un faux débat. En effet, les réformes successives ont déjà détricoté le système actuel avec, notamment la réforme Touraine. Il faut donc revenir sur les réformes qui se sont succédé depuis 1987. Quand l’âge légal est à 62 ans et que les français partent à 63,4 ans en moyenne, c’est bien parce qu’ils n’ont pas les moyens de partir plus tôt ! Dans le régime de retraite actuel, pour bénéficier d’une retraite à taux plein dès 62 ans, il faut avoir avoir travaillé le nombre de trimestres validés par l’assurance vieillesse (par ex : 172 trimestres pour les personnes nées en 1973, soit 43 ans) sinon une décote sur le montant de la pension de retraite est appliquée.

Projet CGT contre projet patronal

L’âge pivot ? Un faux débat !
L’âge légal est aujourd’hui de 62 ans mais la moyenne d’âge de départ à la retraite est de 63,4 ans car la plupart des salariés n’ont pas de carrière complète et le nombre de trimestres suffisants à 62 ans. L’âge pivot ne veut rien dire, c’est bien la durée de cotisation qui compte et il faut revenir à ce qu’elle était avant les réformes successives soit 37,5 annuités ou 150 trimestres.

L’âge pivot un faux débat
Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site