Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

485/485
100/485
31/485
134/485
164/485
113/485
82/485
70/485
32/485
29/485
94/485

Le droit syndical bafoué, la démocratie bâillonnée. Il faut que ça cesse. Arrêt immédiat de la procédure contre notre camarade Alain Aubry !

Publié le 27 mai 2016   dans   Actualités  

La seule expression tolérée dans les services serait-elle celle de l’entreprise ? ETC, groupes de travail, presse patronale, campagnes de pubs et de communication… Au fait, combien dépense-t-elle pour dispenser cette bonne parole ? Mais, quand il s’agit de l’expression des représentants du personnel, elle fait preuve d’ingéniosité pour l’empêcher : absence de moyens, tentatives d’interdictions des prises de paroles (moments d’informations en usage pour le personnel depuis plus de 40 ans dans les services), menaces envers les représentants syndicaux… Il est inadmissible que l’on cherche ainsi à empêcher toute expression syndicale et par là même empêcher l’information au personnel. La Poste et l’entreprise ne peuvent être des zones de non droit où l’expression démocratique est systématiquement réprimée. La CGT ne s’y résignera jamais.

Lire le tract
Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site