Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

372/372
100/372
30/372
118/372
89/372
113/372
82/372
62/372
23/372
29/372
25/372
91/372

Souffrance au travail dans les bureaux de Poste : la CGT s’adresse à la DTELP

Publié le 11 février 2011   dans   Enseigne / Guichets  

La Poste qui vante tant son modèle social rejoint la liste, déjà longue, des entreprises confrontées à des cas de suicide imputables au travail. Cela ne peut plus durer.

L’an passé à La Poste 71 agents ont mis fin à leurs jours. Dernièrement, c’est un collègue d’un bureau de Poste de Vitrolles qui s’est donné la mort. Ce postier a laissé une lettre à son épouse qui dit clairement que son acte était lié à sa situation au travail depuis la réorganisation qui lui pesait beaucoup, avec un management axé sur la rentabilité maximale des salariés. Contactée par l’AFP, la direction de la Poste a refusé d’établir tout lien entre le suicide de son employé et les conditions de travail. Circulez y’a rien à voir. Pourtant, La poste était prévenue puisqu’elle a confirmé avoir reçu un courrier de l’agent décédé. Combien d’actes désespérés va-t-il falloir pour que la direction prenne les mesures nécessaires ?

Lettre aux directeurs de la DTELP
Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site