Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

366/366
100/366
30/366
116/366
86/366
113/366
82/366
61/366
23/366
28/366
25/366
91/366

Un calendrier à marquer du sceau de notre mobilisation !

Publié le 14 juin 2012   dans   Actualités  

La nécessité d’une politique économique et sociale plus juste, a amené les citoyens et les salariés à se prononcer pour un changement de président de la République et de gouvernement. Mais l’avènement d’un véritable changement dans notre vie quotidienne ne se fera pas sans un engagement de chacune et de chacun pour exiger que des décisions soient prises allant dans le sens d’une appropriation des richesses par ceux qui les créent, d’une incitation à l’investissement dans le tissu économique, d’’une réforme fiscale de grande ampleur, d’un contrôle des aides publiques aux entreprises... toutes choses qui unissent le politique et le social.

Des échéances importantes s’affichent au calendrier des toutes prochaines semaines :

En toile de fond Les 9 ET 10 JUILLET : réunion organisée par le gouvernement avec les syndicats de salariés et d’employeurs, nommée GRANDE CONFERENCE SOCIALE. Emploi, formation professionnelle, pouvoir d’achat, « redressement » de l’appareil productif, égalité professionnelle homme-femme, organisation du travail, avenir des retraites et financement de la protection sociale..., la CGT prépare cette conférence dans un esprit offensif avec la volonté d’imprimer sa marque et d’orienter les choix économiques et sociaux dans le sens de la justice sociale.

D’ici là : Les 28 et 29 juin : la réunion du Conseil européen qui réunira, à Bruxelles, les chefs d’Etats, reviendra sur le pacte d’austérité budgétaire, bien qu’il conduise à une impasse enfantant, mal vivre, chômage, et reculs sociaux en cascade. "Assouplir les règles du marché du travail" est le nouveau vocable pour tenter de rendre présentable une orientation de plus en plus impopulaire parmi les peuples.

Le 1er juillet, en France, sera décidé l’augmentation du SMIC et son "coup de pouce" promis par le nouveau gouvernement. La CGT revendique un salaire minimum de 1700 euros bruts, point de départ de toutes les grilles de classification.

L’URGENCE FRAPPE A NOTRE PORTE. REPONDONS PRESENTS !

MANIFESTATION JEUDI 28 JUIN A 14 HEURES RENDEZ-VOUS AU METRO VARENNES DIRECTION LE MEDEF

lire le tract régional Ile-de-France
Lire le 4 page confédéral sur le Sommet Social des 9 & 10 juillet

<script type="text/javascript">var addthis_config = {"data_track_clickback":true};</script> <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#pubid=ra-4e2d75c92ac14db1"></script>

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site