Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

358/358
100/358
30/358
114/358
79/358
113/358
82/358
60/358
23/358
28/358
24/358
91/358

Rassemblement vendredi 3 août de 12h à 14h devant le magasin Monoprix 166 rue de la Roquette, métro Voltaire

vendredi 3 août

Publié le 1er août 2012   dans   Agenda  

Les salariés du Monoprix Roquette sont en grève depuis le 27 juin (1er jour des soldes) pour demander :
Le respect des engagements pris en décembre (à la suite d’une première grève)
Le respect des personnes
Le remplacement immédiat des salariés absents
L’arrêt des changements de rayon imposés
Le respect de la loi et des représentants du personnel
La réparation immédiate de l’ascenseur

Ces revendications sont simples, de bon sens et il aurait été facile de les satisfaire dans la journée.
Pourtant, dès le premier jour, Monoprix a joué le pourrissement : un huissier provocateur, une directrice incapable de négocier, une RH régionale qui a pour consigne de ne pas négocier... Ils nous ont tout fait : ils ont essayé de faire intervenir la police, saisi le tribunal pour tenter d’impressionner les grévistes, répandu des calomnies sur les délégués CGT, écrit un faux tract de « salariés non-grévistes »...
Surtout, Monoprix a préféré perdre de l’argent et des clients durant toute la période des soldes, plutôt que de résoudre rapidement des problèmes connus depuis longtemps.
Une seule question : pourquoi ? Pourquoi une grève si longue, pour des motifs aussi simples à résoudre ?
Sans doute, parce que Monoprix ne veut pas remplacer les salariés absents, ni améliorer les conditions de travail. Sans doute, parce qu’à travers ses projets « Ariane » ou « Alizée », Monoprix veut continuer d’imposer l’augmentation des cadences de travail de chacun et « boucher les trous » avec la polyvalence. Le tout, avec des salaires au SMIC, des temps partiels imposés et du travail après 21H.
En cédant à Roquette, Monoprix a peur que tous les salariés posent, à leur tour, les mêmes revendications. Car les sous-effectifs, la polyvalence et les absences non remplacées sont le problème de tous les magasins.
Le combat de Roquette, mené courageusement depuis plusieurs semaines par nos collègues, est notre combat à tous. Les grévistes de Roquette sont déterminés à gagner. Aidons-les en posant, à notre tour, les problèmes des effectifs et des conditions de travail dans nos magasins !

<script type="text/javascript">var addthis_config = {"data_track_clickback":true};</script> <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#pubid=ra-4e2d75c92ac14db1"></script>

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site