Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

367/367
100/367
30/367
118/367
85/367
113/367
82/367
61/367
23/367
28/367
25/367
91/367

Lettre de Colette Duynslaeger, Secrétaire Générale de la CGT-FAPT à Madame Sylvie François, Directrice Générale Adjointe de La Poste

Publié le 20 décembre 2012   dans   Actualités  

Madame,
nous venons de recevoir un nouveau projet d’accord cadre pour la plénière du 14 décembre.
S’il fait l’objet d’une réécriture du préambule et d’une ré-articulation des thèmes d’ambition
avec pour chacun des mesures immédiates, force est de constater que nous sommes encore
loin d’un cadrage qui permette de répondre au besoin criant de ré-humanisation de La Poste
et aux attentes des postières et postiers.
Ces termes ne sont d’ailleurs jamais employés, pas plus que le mot « emploi » qui est pourtant
l’enjeu essentiel avec la question des salaires, pour répondre aux revendications en matière
de conditions de vie et de travail des postiers et des besoins de la population en matière
de service public.

Pire, il voudrait tenter d’imposer des thèmes de négociations qui n’ont pour l’heure pas
abouti comme le Télétravail ou encore d’introduire un chapitre sur les CHSCT mais qui, sur le
principe, laisse entendre que se prépare déjà la suite des réorganisations dont on connaît les
effets dévastateurs pour le personnel.
Un accord cadre, et vous le savez, engage l’ensemble des négociateurs sur les décisions qui y
sont inscrites et comme son nom l’indique, cadre le contenu des futures négociations. Cela
nous amène en tant qu’organisation syndicale à être très vigilante sur les contours et
thèmes choisis.(...)
Plus concrètement nous réaffirmons notre volonté d’y voir inscrits :

• Un plan de transformation des CDD et des intérimaires avec reprise de leur ancienneté en CDI
à temps complet sera mis en oeuvre sans tarder.

• Une négociation s’ouvrira pour offrir à tous les Postières et Postiers un plan de formation professionnelle
qui leur permet, s’ils le souhaitent de voir leur carrière évoluer dans les différents
métiers de La Poste.

• (..../....) Dans le cadre de l’ouverture des négociations salariales pour 2013, la prise en compte de la détérioration des conditions de vie et
de travail et de perte de pouvoir d’achat durant ces dernières années et leurs compensations immédiates, l’octroi de 400 euros pour tous,
le paiement du temps partiel des agents contractuels sur les mêmes bases que celui des agents fonctionnaires

• Une négociation s’ouvrira pour permettre aux postières et postiers de trouver les moyens de concilier les trajets domicile/lieu de travail
modifiés par les réorganisations, les horaires de prises et/ou de fins de services, les temps et la qualité des repas pris à l’extérieur …

• Congés 2012, des moyens exceptionnels seront dégagés afin d’accorder les reliquats de congés 2012 dans la mesure du possible à la demande. La possibilité de report jusqu’au 31 mai 2012 de congés 2012 doit être offerte pour tous. Pour éviter, en 2013, le renouvellement de
gestion difficile des CA, La Poste s’engage à mettre en oeuvre les moyens pour répondre à toutes les demandes.

• Élaborer des bilans contradictoires sur les réorganisations et restructurations des services et en tenir compte dans les nouveaux projets.

• Prendre en compte l’engagement des Postières et Postiers dans leurs métiers en reconnaissant leurs qualifications au travers d’une revalorisation
des niveaux de classification des différents métiers. La promotion par REP doit être élargie et être réellement à l’ancienneté et
non au profil.

• La Poste s’engage à mettre fin aux sanctions et procédures en cours engagées contre les salariés et leurs représentants mises en place
dans le cadre des différents mouvements sociaux qui s’opposaient aux restructurations imposées.

A ce propos et concernant plus largement la question de la qualité du dialogue social, au-delà du texte que vous proposez, nous
considérons que les postières et postiers doivent être considérés à égalité de traitement. Ce n’est pas le cas aujourd’hui dans les services de La Poste et notamment pour celles et ceux de COLIPOSTE. En effet, toutes absences y compris pour activité syndicale durant le mois de décembre leur est imputé financièrement. C’est purement inadmissible et nous vous prions de mettre fin immédiatement à ces pratiques et que vous nous le confirmiez par
écrit.

Enfin, pour les lundi 24 décembre et 31 janvier, nous exigeons que des mesures rapides soient prises pour permettre à minima l’octroi
d’un des deux ponts pour tous les postiers.

Dans l’attente, veuillez agréer Madame mes sentiments distingués.

<script type="text/javascript">var addthis_config = {"data_track_clickback":true};</script> <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#pubid=ra-4e2d75c92ac14db1"></script>

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site