Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

358/358
100/358
30/358
114/358
79/358
113/358
82/358
60/358
23/358
28/358
24/358
91/358

Les Postaux de Paris vous souhaitent une bonne et heureuse année 2012 !

Publié le 2 janvier 2012   dans   Actualités  

La situation aujourd’hui est claire : notre pays, comme tous les pays d’Europe, est engagé dans une spirale de l’austérité qui, à l’exemple d’un maelström, engloutit tout dans son tourbillon à une vitesse inouïe. Plus de négociations sociales, même plus de concertation. Cela est vrai au niveau de notre pays comme au niveau européen. Les parlements ne sont plus consultés.

Ce sont les chefs d’Etats et la Commission européenne, aux pouvoirs en expansion, qui décident de l’avenir de l’Europe, au nom du réalisme économique et de la fatalité. C’est la technocratie au service du capital qui gouverne. Le sommet de Bruxelles a décidé de l’élaboration d’un nouveau traité - un accord inter gouvernemental -, d’ici à mars 2012, afin d’y inscrire la discipline budgétaire et l’interdiction, sous peine de sanction automatique, de dépasser les 3 % de déficits. Cette règle d’or, qui n’a pu, à ce jour, recueillir assez de partisans pour être votée en congrès par le Parlement Français, sera-t-elle appliquée d’une façon supra nationale ? Déjà, en son nom et sous le prétexte de ne pas perdre le triple A, protection sociale et services publics sont détruits, jour après jour, à la grande satisfaction du MEDEF et de l’UMP qui en veulent davantage : nouveau transfert de cotisations sociales, gel des pensions en perspective, etc. La récession est à notre porte : l’INSEE annonce une croissance négative au 4ème trimestre 2011 et au 1er trimestre 2012, avec un taux de chômage dépassant les 10 % ! C’EST SERIEUX, IL FAUT AGIR ! Les déficits ont une cause : le manque de recettes causé par le chômage, la précarité de plus en plus vive, les bas salaires. A cela s’ajoutent les pertes de recettes dues à la loi TEPA (défiscalisation des heures supplémentaires), au bouclier fiscal, aux exonérations de cotisations sociales, à une fiscalité de moins en moins progressive, à un impôt sur les sociétés qui se réduit, notamment pour les plus grosses entreprises ! La dette et les intérêts de la dette creusent ces déficits tout en alimentant la spéculation, et le cycle se poursuit avec toujours plus d’austérité pour les peuples. La droite, au service du capitalisme, se sert de la crise pour abaisser encore davantage le coût du travail. La précarité, le chômage, le transfert des cotisations sociales patronales sur les ménages s’accélèrent ainsi que la dégradation des conditions de travail illustrée par un management inhumain. Pour faire basculer le rapport des forces en faveur du monde du travail, il est nécessaire d’appeler à la réflexion sur ces réalités. Oui, la période est effectivement historique, mais aujourd’hui dans un sens funeste. Les peuples ont la responsabilité de MODIFIER LE COURS DE L’HISTOIRE. RIEN DE MOINS. LA CGT AGIRA EN CE SENS ! INDIGNONS-NOUS, ENGAGEONS-NOUS, DEFENDONS NOTRE BIEN COMMUN : LES RICHESSES QUE NOUS CREONS ET QUI DOIVENT REVENIR AU SERVICE DU BIEN ETRE DE TOUS !

2012 SERA CE QUE NOUS EN FERONS !

TRES JOYEUSES FETES DE FIN D’ANNEE A CHACUNE ET A CHACUN D’ENTRE VOUS !

<script type="text/javascript">var addthis_config = {"data_track_clickback":true};</script> <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#pubid=ra-4e2d75c92ac14db1"></script>

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site