Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

367/367
100/367
30/367
118/367
85/367
113/367
82/367
61/367
23/367
28/367
25/367
91/367

Distribution des plis électoraux : exigeons dès à présent une juste compensation

Publié le 6 février 2012   dans   Distribution  

C’est le groupe La Poste qui a été retenu par le Ministère de l’Intérieur pour le traitement et la distribution des plis électoraux pour les élections présidentielles des 8 avril et 6 mai ainsi que pour les législatives des 10 et 17 juin. La rémunération de la préparation et de la distribution des plis électoraux s’élève à 65 millions d’euros. La CGT exige l’ouverture de négociations à La Poste dans chaque DOTC ou plate-formes Médiapost ainsi qu’au niveau des services sur une base minimale nationale de :

- 1 heure pour 30 plis pour l’ensemble des agents pour chaque tour de scrutins

- 5 heures pour chaque scrutin, pour tous les autres agents participants au traitement des plis (manutention, tri, traitement des rebuts…)

- Possibilité d’étalement le plus large possible.

La CGT refuse que cette charge de travail supplémentaire soit intégrée sans compensation à la tournée.

Le service public postal est incontournable pour toucher l’ensemble des foyers sur tout le territoire. La qualité et la rapidité du service rendu sont unanimement reconnues.

Pour ce travail supplémentaire, le groupe La Poste est rémunérée par le Ministère de l’intérieur mais combien pour chaque agents ? Cette dotation montre bien qu’il s’agit d’un travail supplémentaire important pour toute la nation et qu’elle justifie pleinement que chaque agent en perçoive une juste part.

Tous les facteurs et tous les agents concernés par ce travail supplémentaire doivent percevoir une juste rétribution pour cette distribution particulière et exceptionnelle.

Outre le poids des sacoches et des dépôts relais, la distribution de ce type de matériel occasionne toujours des difficultés supplémentaires pour insérer nombre de ces plis dans des boites aux lettres non normalisées.

Il n’existe pas de règle nationale en matière de compensation des personnels. Les directions départementales (DOTC aujourd’hui) ou directions locales ont toute latitude pour décider de mesures, avec une grande diversité selon les endroits

Lors des précédents scrutins, la lutte a permis d’obtenir des rémunérations parfois multipliées par trois. Que se soit à Médiapost ou à La Poste, la compensation doit être alignée sur le meilleur.

<script type="text/javascript">var addthis_config = {"data_track_clickback":true};</script> <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#pubid=ra-4e2d75c92ac14db1"></script>

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site