Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

364/364
100/364
30/364
115/364
84/364
113/364
82/364
61/364
23/364
28/364
24/364
91/364

Commémoration de la Libération de Paris et hommage aux postiers parisiens résistants tués par l’occupant nazi

Vendredi 23 août à la Poste du Louvre

Publié le 22 août 2013   dans   Agenda  

Pour la CGT, pour ses militants, pour ses adhérents, commémorer cette date du 23 août, c’est réaffirmer notre fidélité et notre reconnaissance à tous ceux et celles qui, dans les combats de l’ombre, dans l’horreur des prisons et des camps, devant les pelotons d’exécution, ont accepté le don total de leur vie car ils ont estimé que les raisons de leur combat valaient ce risque.

C’est l’honneur des Postières et des Postiers d’avoir apporté une contribution efficace à la Libération de la France et de Paris.

Parmi ceux-ci, Henri Basile, Paul Vaguet et les 37 autres postiers dont le nom est gravé à jamais sur la plaque commémorative se trouvant dans la salle des guichets.

69 ans après l’appel à la grève générale lancé dans les PTT depuis la Recette principale du Louvre, nous souhaitons honorer la mémoire vivante de ces hommes.

Quatre ans avaient conduit la France de l’effondrement de juin 1940 à la Libération. Quatre ans de souffrances et de luttes qui avaient conduit les forces vives du pays à se rassembler.

Pétain et Laval en fuite, le peuple de France retrouvait sa place et sa liberté dans la Nation. La France affirmait son rôle dans la coalition qui allait délivrer le monde de l’hitlérisme et réduire le fascisme.

Cette victoire avait un nom : Résistance.

Etre fidèle aux Résistants, c’est sans nul doute retracer historiquement leur combat de la manière la plus exacte possible, mais c’est eaussi de poursuivre aujourd’hui leur lutte contre les résurgences contemporaines du fascisme. Nous le faisons à notre manière en rappelant ce à quoi ont conduit ces idées lorsqu’elles furent mises en place en France entre 1940 et 1944. Le temps est venu d’une main tendue à toutes celles et ceux qui veulent briser les nouvelles dictatures de l’argent et les nouvelles oppressions de l’esprit. Une force d’espoir doit grandir car lorsque la civilisation est menacée, nous n’avons plus le droit de rester seuls, nous avons le devoir d’être ensemble, tous ensemble !

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site